Bertrand Lehmann et Jaques Vallotton

Bertrand Lehmann et Jaques Vallotton

Bertrand Lehmann et Jaques Vallotton ont plaisir à détourner les symboles helvétiques de manière humoristique, du couteau suisse à Heidi en passant par notre drapeau rouge à croix blanche. «Nous avons commencé par le t-shirt avec la croix suisse formée de spermatozoïdes. On nous a dit que c’était trop simple et que le rouge ne se vendait pas.» L’Yverdonnois Bertrand Lehmann et le Combier Jaques Vallotton ont eu raison de s’accrocher à leur idée: leur premier t-shirt a été vendu en des milliers d’exemplaires. Ils ont ensuite récidivé avec différents motifs inspirés des symboles helvétiques, les déclinant en vêtement, carte postale et peu à peu en bon nombre d’autres produits dérivés. Aujourd’hui, leurs créations se vendent non seulement en Suisse, mais également, via des licences, dans six pays européens. Les Suisses aussi clients Dans un marché des souvenirs qui se composait d’objets aux illustrations très figuratives, avec leurs vaches et petits bergers, les dessins plein d’humour proposés par les deux amis ont détoné. «A notre plus grande surprise, même des Suisses ont commencé à acheter nos produits», soulignent-ils. Jaques Vallotton est illustrateur, Bernard Lehmann graphiste. Le premier oeuvrait comme caricaturiste au Matin, l’autre était employé par l’UEFA. Ils se retrouvaient le vendredi pour faire des dessins, «parfois même sur des nappes de restaurant». Aujourd’hui, tous deux vivent de leur art, maîtrisant l’ensemble de leur production, tant ils sont complémentaires. Ils ont sorti un livre, «Swisstouch», regroupant leurs dessins autour de la Suisse, «soit quinze années de travail».

Pour plus d’informations sur ces artistes et leurs oeuvres, rendez-vous sur le site ARTGoodies.

Laisser une réponse

comment-avatar

*