EXPOSITION CHAOS aux Galeries Lafayette de Nice du 22 février au 19 avril 2014 de 10h à 18h

EXPOSITION CHAOS aux Galeries Lafayette de Nice du 22 février au 19 avril 2014 de 10h à 18h

Le chaos en art :

Il existe plusieurs formes de chaos en art qui toutes s’apparentent à la douleur, au mal être, au malheur.

Deux directions dominent. La première : un chaos cérébral, chronique, une forme de souffrance : intellectuelle : que l’on retrouve dans l’œuvre de Francis Bacon, un chaos organisé, construit, le désordre dans l’ordre, une sorte de construction classique du chaos.

La seconde tendance est plus romantique et physique immédiate au regard : c’est un chaos palpable, une souffrance ouverte, organique que l’on retrouve chez Soutine ou chez Van Gogh, cruelle dans l’expression plastique, des peintures qui semblent instables, déséquilibrées et ne répondent à aucune logique ni cohérence, un chaos du cerveau et du cœur de l’artiste en souffrance, sentiments violents comme dans la sculpture de Germaine Richier ; mais ne nous laissons pas prendre par les apparences, toutes les œuvres d’art même les plus chaotiques répondent à une construction voulue, sévère, rigoureuse, parfaitement contrôlée sans laquelle aucun chef d’œuvre ne peut exister

Les peintures noires de Goya qui expriment le chaos et la souffrance, les désastres de la guerre aussi, sont des œuvres très gestuelles, sensuelles et dramatiques. Elles ont cependant la même rigueur de construction que ses œuvres antérieures plus officielles.

Il faut aussi prendre en compte la peinture exclusivement romantique où c’est le sujet lui-même qui indique le chaos, comme le Sardanapale de Delacroix ou le Radeau de la Méduse de Géricault, ou bien la sculpture de Camille Claudel qui finira par la faire basculer dans la folie, mais en art comment définir la folie ? Une seule certitude : elle est source de fortes expressions artistiques sublimées dans la douleur et le chaos.

En art, toutes les formes de chaos, de débâcles, d’ouragans traduisent très certainement la plus haute dimension, la plus élevée de l’expression humaine : la douleur !!!

Michel Hergibo novembre 2014

EXPOSITION à partir du 22 février 2014 Galeries Lafayette de Nice Massena toutes les informations cliquez ici

Laisser une réponse

comment-avatar

*