GIACOMETTI Alberto

GIACOMETTI Alberto

Sculpteur et peintre suisse. Son père Giovanni (1868-1933) est lui-même un peintre postimpressionniste, et Augusto Giacometti est son oncle. Avec son frère Diego, futur sculpteur-décorateur, il bénéficie d’un environnement familial favorable à son initiation aux arts (c’est d’ailleurs à treize ans qu’il sculpte son premier buste d’après nature). Après un bref passage, en 1919 à l’École des arts et métiers de Genève où il s’initie à la sculpture — et à l’art ancien qu’il copie dans ses carnets —, il fréquente à Paris l’atelier de Bourdelle à la Grande-Chaumière (1922-1925). Délaissant rapidement le rendu « réaliste », il produit quelques Oeuvres qui témoignent de sa connaissance du cubisme et de Laurens en même temps que de son intérêt pour les arts africains ou cycladiques (Torse, 1925, Femme-cuiller, 1926, Couple, 1926). Mais il abandonne les volumes compacts pour travailler des formes évidées, qui tendent à une représentation symbolique du motif (Femme couchée qui rêve, 1929). Après sa rencontre avec Breton et Aragon, il se rapproche du surréalisme auquel il apporte une contribution essentielle : jusqu’en 1935, ses sculptures-objets proposent des formes organiques à fortes connotations sexuelles (Cage, 1932) et des dispositifs oniriques incluant un mouvement fictif ou potentiel (Boule suspendue, 1930-1931, Main prise, 1932). La Pointe à l’Oeil (1931) paraît dotée d’une cruauté d’autant plus insidieuse qu’elle est prise dans une énigmatique froideur, et la Femme égorgée (1932), insecte dont les articulations sont comme les ondes figées dans l’espace d’un cri entravé, apparaît comme un chef-d’Oeuvre, non seulement à cause de son invention formelle, mais plus profondément par le sentiment d’horreur et d’impuissance qu’elle communique au spectateur qui la surplombe.

Pour plus d’informations sur l’artiste et ses oeuvres, rendez-vous sur le site ARTGoodies

Laisser une réponse

comment-avatar

*