La mode est un art appliqué par Pierre Hardy

La mode est un art appliqué par Pierre Hardy

Pierre Hardy, créateur de souliers avant-gardistes, à la fois architecturés et sensuels, fête les 10 ans de sa boutique parisienne. Pierre Hardy a appliqué à la chaussure sa passion pour le graphisme et l’architecture devenant une référence pour les fashionistas du monde entier ou les milieux hip-hop newyorkais, qui s’arrachent ses modèles haut perchés au luxe radical et ses baskets multicolores. (c) Afp

« La mode est un art appliqué qui se nourrit d’invention, d’une création pure qui est sur un autre registre. Prenez l’art contemporain d’aujourd’hui que l’on trouve peut-être dérangeant, dont on cherche la place dans le vocabulaire esthétique connu : l’invention est là, je pense. Cela va se transformer, être filtré, glisser progressivement jusqu’à devenir de la mode. De la même façon, beaucoup d’artistes jouent avec des éléments de mode. Mais cette porosité n’est ni égalitaire ni réciproque. La façon dont l’artiste Cindy Sherman, par exemple, se sert du vêtement n’est pas comparable à ce que fait la créatrice Miuccia Prada avec l’art. Les deux disciplines n’ont pas non plus la même temporalité : la création plastique n’est pas soumise à notre dictature des saisons – que j’aime d’ailleurs car il fautjouer avec. Dans la mode, il faut aussi avoir la bonne idée au bon moment. Ce n’est pas vrai pour les arts plastiques, du moins je l’espère ! »

Retrouvez l’article complet dans le Monde du 29 octobre 2013

« Nourri aux arts plastiques, à l’architecture », Pierre Hardy est arrivé à la chaussure « par le dessin », qu’il pratique depuis l’enfance et qu’il a perfectionné jusqu’à l’Ecole nationale supérieure des arts plastiques, dont il est agrégé. Le hasard l’a amené à la mode. « Parce que je dessinais bien et vite, on m’a demandé des illustrations, puis d’imaginer une collection », raconte à l’AFP ce créateur à l’allure décontractée, qui a beaucoup pratiqué la danse. Pierre Hardy ne se définit pas comme un artiste - »je produis un bien de consommation »-, ni comme un artisan: « je sais comment la chaussure est faite mais je ne sais pas la faire ».

Retrouvez l’article complet dans le Nouvel Obs

Vidéos à regarder aussi sur « La mode, façon ou contre-façon de l’Art »

Laisser une réponse

comment-avatar

*