METCUC – Exposition Animaux aux Galeries Lafayette Nice Massena

METCUC – Exposition Animaux aux Galeries Lafayette Nice Massena

Le choix de son pseudonyme METCUC, Marre d’Etre Traitée Comme un Chien, en dit long sur le questionnement artistique et l’engagement de l’artiste. Emilie Guérin dit METCUC, qui vit et travaille dans la région de Nice, élabore depuis de nombreuses années une approche de l’art de l’ordre de la provocation, de la revendication et de la dérision.
Ses premières actions consistaient à s’interroger sur l’homme moderne, un homme objet exhibé, installé et vendu dans les vitrines de la galerie d’art contemporain, Ferrero à Nice. L’artiste s’est également révoltée contre le statut de la femme encore exploitée et cantonnée à un rôle de figurante.
Peintre, photographe et vidéaste, METCUC privilégie cependant la toile du net pour s’exprimer et s’insurger par l’autodérision et l’humour. La contestation d’émissions de télé réalité et d’animateurs vedettes du petit écran (www.claque-a-fogiel.com, www.pipi-cauet.com ) a permis à plus de cinq millions d’ internautes de se défouler sur les représentants d’une télévision consensuelle et abêtissante. Une approche incitative, interactive, ludique qui permet à chacun d’investir un espace de liberté autre que celui proposé par les lieux d’art contemporain.
METCUC fait partie de cette génération maîtrisant parfaitement internet (diplômée en technique en services et réseaux de communication), en utilisant ce médium universel comme outil précieux d’expression et de liberté.

Ses propos de contestation et de rébellion sont renforcés par l’utilisation du web comme un espace de performances. L’artiste se met en scène, multiplie les personnages, et encourage chacun à se rebeller (www.marrede.com), à critiquer à leur tour ce qui les dérange, à dénoncer une société trop lisse, trop hypocrite, trop uniformisée. L’artiste développe ainsi, par sa démarche artistique et interactive, une parole libre en réseau. Un art pour tous, engagé et politique. La toile du net devient pour l’artiste ce nouvel espace d’happening, de créativité, d’échange, de liberté d’expression, ouvert sur le monde. Ces liens, ces clics, ces mises en réseau lui permettent ainsi de relier le réel au virtuel, l’individuel au collectif.
Initiatrice du mouvement artistique Passionniste, qui privilégie l’émotion, le sensible, le ressenti, METCUC entend bousculer l’art conceptuel, rationnel et intellectualisé – permettre aux générations internet de se confronter à un art accessible, généreux, ouvert, dans un esprit néo-fluxus, et passer d’un art dans la rue à un art par le net.

METCUC s’inscrit alors comme une artiste engagée, qui entend choquer, bouleverser, déranger dans la ligne directe des artistes qui l’ont inspirés (Ben, Cindy Sherman…). A travers son engagement politique, social, écologique, METCUC fait de l’art un art vivant, généreux et insurgé… A quand la web révolution ?

Voir céramique de Metcuc

Laisser une réponse

comment-avatar

*