Par Sara Merlino : les œuvres de Chiara Briganti…

Par Sara Merlino : les œuvres de Chiara Briganti…

Évocateur , voici comment je appeler si je devais le faire avec un seul adjectif, les œuvres de Chiara Briganti .
Et puis , si je vous ai donné l’occasion d’ajouter quelque chose d’autre , alors je dirais suggestive et magique .
Magique car entrant dans le hall d’exposition de la Fondation Bottari Lattes à Monforte , il me semblait à franchir le seuil entre le réel et l’imaginaire , entre ce dernier et  » le nombre passé  » .
Une sorte de machine de temps, un saut dans le reve. Le même sentiment que j’ai quand les lumières s’éteignent dans le théâtre et moi, dans l’obscurité des stands je me sens un mélange de peur et d’excitation, curiosité enfantine et d’appréhension en prévision de ce qui va se passer sur la scène bientôt.
Comment vais-je être enlevé et transporté dans une autre dimension .
Ici, le dimanche après-midi , après la courte randonnée à haute Monforte, J’ai été accueilli par un autre univers pendant quelques minutes: il m’a fait aller une petite fille, puis de nouveau adulte.
Mais le premier coup d’œil, même sur le stand, il était incroyable .
Un exemple de la façon avec quelques matériaux simples, une exposition devenir parfait, grâce à la créativité de l’idée . Tapis sombre enveloppe panneaux et les grilles de fer et crée des petits recoins à découvrir, des micro- mondes dans quelques mètres carrés. Ceux qui semblent caisses en bois de fruits ( et peut-être sont ) forment un grand mur rétro-éclairé qui le rend encore plus poétique ces petites scènes de théatre de l’artiste.
Un’ idée ingénieuse, pour moi: une table en bois avec des trous et rétro-éclairé. En correspondance de chaque trou a été placée une bouteille décorée par l’artiste et de cette manière l’effet de la lumière et de le verre est magnifique.
Un véritable Wunderkammer, un cadeau pour les yeux de ceux qui aiment pencher sur ces boîtes magiques. Verre, perles , objets minuscules, femmes déesses, les Muses aux cheveux recueillis qui nous rappellent des contes et des fables mythologiques. Et ces contes sont entrelacés avec le contemporain. Ils racontent de vieilles histoires en prise directe avec le présent.

Certaines œuvres sont à la fin des années 70, j’ai lu plus tard dans le catalogue. D’autres sont très récentes, de 2011 à 2012. Pourtant, l’ uniformité surprenante témoin de la passion de cet artiste en racontant mondes clos dans ces “boîtes poétiques”.
Que, toutefois, vus semblent tous ensemble pour communiquer les uns avec les autres d’une manière harmonieuse, comme une longue histoire divisée en plusieurs histoires courtes .
L’exposition est intitulée « Au coeur du rêve: conserve les messages de Chiara Briganti  » a ouvert le 23 Mars et sera ouverte jusqu’au 15 Juin et est ouvert du lundi au vendredi de 14,30 à 17, samedi et dimanche : 14 , 30 à 18,30. L’entrée est gratuite.

Pour en savoir plus , voici la biographie de l’artiste :
Chiara Briganti est né à Montpellier (France ) 25 Août, 1921 et a étudié l’histoire de l’art à l’Université de Rome, obtenant son diplôme en 1945.
Après avoir travaillé à Treccani Encyclopédies et catholique, a joué pendant une courte période en tant que journaliste ( Cosmopolitan, 1945, Free Press 1946) et est donc intéressé par la restauration des œuvres d’ art, travail pendant quelques années de restauration de peinture.
Entre 1956 et 1962, commandée par le Secrétariat général de la Présidence de la République, a été consultant pour la réorganisation du patrimoine artistique et des valeurs mobilières du Palais Quirinale, et en 1986 pour l’étude et le catalogage de l’argenterie est que au Quirinal le Palais Royal de Turin.
Il a publié en Italie et en France de nombreux articles liés à ces sujets et la recherche scientifique pertinente, un sujet qui a encore élargi avec le livre itinéraire Curieux de Parme ducaux Collections ( 1964), où il a rapporté pour la première fois la grande quantité et l’origine des œuvres d’art et des meubles français de la plus haute qualité dans le Palais.
Dans le même temps a été consacré à la décoration intérieure et le design de meubles et d’objets, de travail, entre autres choses, la fourniture de l’ambassade d’Italie à Tokyo.
De 1978, il se consacre à une activité artistique qui l’a conduit à présenter dans différentes villes ( Rome, Milan, Paris, Bergame, Parme, Piacenza ). De ce travail ont écrit A. Bertolucci, JM. Dunoyer , M. Praz , L. Astuces et F. Zeri .

Laisser une réponse

comment-avatar

*