PEYNET

À 15 ans, Raymond Peynet entre à l'École des arts appliqués à Paris. À sa sortie, dans les années 1920, il commence à travailler en tant qu'illustrateur pour la presse et les catalogues des grands magasins. Il épouse, en 1930, Denise Damour qu'il avait rencontré lors de sa première communion.
 
Les « amoureux », le poète et sa compagne, ont été créés par Peynet en 1942, à Valence, inspiré par un kiosque à musique connu depuis sous le nom de kiosque Peynet. Ils ont inspiré la chanson « Les amoureux des bancs publics » de Georges Brassens. Ils ont été déclinés en timbres en 1985 en France, en oblitération à la poste de Saint-Valentin dans l’Indre chaque 14 février, en cartes postales et en poupées.
 
Le timbre français de 1985, « La Saint-Valentin de Peynet », est de couleurs pastels. La scène champêtre représente un couple d’amoureux près d’une boîte à lettres en forme de cœur dans laquelle deux anges postent des enveloppes. En 2000, La Poste française a repris ces deux personnages pour un timbre-hommage à l'illustrateur décédé, cette fois-ci les deux personnages près d'un kiosque à musique.
 
En France, deux musées sont consacrés à Peynet : un à Antibes et un à Brassac-les-Mines, la ville de naissance de sa mère. Au Japon, il existe également deux musées dédiés à l'œuvre de Peynet, à Karuizawa et Sakuto. Raymond Peynet a fortement marqué les illustrateurs des années 1960 tels que Alain Grée. En 2002 sort également une bouteille de champagne dont l'étiquette et la plaque de muselet sont illustrées par les amoureux de Peynet, pièces devenues rares à ce jour.

Voir carnet de note, affiche, bloc de correspondance, marque page, tasse et vide poche de Peynet
 

Laisser une réponse

comment-avatar

*