ROCKWELL

Norman Percevel Rockwell est né à New York le 3 février 1894 et dés son plus jeune âge il s’intéresse au  dessin. En 1908 il est élève à la Chase School of Fine and Applied Arts. En 1910, il abandonne ses études et entre à l'Art Students League of New York où il perfectionne sa technique auprès de George Bridgeman et Thomas Fogarty.

 

Il commençe sa carrière en 1912 en illustrant une brochure de la revue des scouts américains Boys' Life. Le 20 mai 1916 il réalise la couverture du  magazine The Saturday Evening Post avec une illustration qui le fera connaitre, sur laquelle on voit un jeune garçon bien habillé et chapeauté pousser un landau sous les moqueries de ses copains allant jouer au baseball (Boy with Baby Carriage or Salutation, 1916). Son nom reste identifié à ce magazine dont il réalise les plus célèbres illustrations et couvertures (321 en 47 ans de carrière) jusqu'en 1963. Il a aussi signé plusieurs affiches emblématiques de la propagande américaine pendant la Seconde Guerre mondiale (série d’affiches intitulées «Les 4 Libertés»).

 

Dans les années 50, il est considéré comme l’un des  plus populaires artistes américains, il est chargé de réaliser les portraits d'Eisenhower, Kennedy et de  Nasser. Son style est caractérisé à la fois par son réalisme et par son humour. C’est à cette époque-là  qu’il peint avec la technique de la mise en abyme, un  triple auto portrait très mystérieux. On y voit le peintre, la pipe aux lèvres, en train de se peindre et se regardant pour cela dans un miroir (Triple Self-Portrait, 1960).

 

À la fin des années 1960, il travaille pour la revue Look, et illustre des thèmes plus politiques et personnels (les droits de l'Homme, la pauvreté…) . Sa plus célèbre illustration pour Look représente une petite fille noire américaine se rendant à l'école escortée par des agents fédéraux, en pleine période ségrégationniste (The Problem We All Live With, 1964).

 

Norman Rockwell ne se définissait pas comme un peintre, mais comme un illustrateur, son style a été qualifié de "storyteller", c'est à dire de représentation narrative . Témoin de son époque, c'est toute l'histoire des fifties qu' il nous raconte à travers ses oeuvres. Ses thèmes de prédilections étaient la famille, la musique, l'enfance, la maison, la vieillesse…

 

Norman  Rockwell mort en 1978 à l'âge de 84 ans dans sa maison de Stockbridge (Massachussets) est aujourd'hui considéré comme l’un des plus grands illustrateurs américains du XXe siècle. Par son style précis et méticuleux, il est un de ceux qui ont inspiré l'hyperréalisme

Voir magnets de Rockwell
 

Laisser une réponse

comment-avatar

*