STEINLEN

Habitant de Montmartre, Théophile Alexandre Steinlein fréquente les cabarets et rencontre les membres de la communauté artistique de la Butte, en particulier Toulouse-Lautrec, qui devient son ami. Sur ses dessins ou pastels, ses sujets de prédilection dépeignent la misère du peuple : scènes de rue, travailleurs à l’usine ou à la mine. L’artiste a également pratiqué la lithographie, mais ce sont ses affiches de cabaret qui demeurent dans la postérité, désormais un élément majeur du folklore montmartrois. Il a aussi été illustrateur pour la revue Le Chat noir et divers journaux humoristiques.

Voir jeu de cartes de Steinlen

Laisser une réponse

comment-avatar

*